Devenir blogueur professionnel : Comment ne pas se décourager trop vite ?

Ne pas se décourager trop vite ou alors ne pas se décourager tout court ? Dans les deux cas, il s’agit bien de se décourager. Devenir blogueur professionnel n’est pas donné à tout le monde, la preuve en est que beaucoup se découragent et abandonnent. Chose tout à fait compréhensible, vu le nombre de défis auxquels ils font face.

Vous envisagez de vous lancer, ou vous venez juste de mettre en ligne votre blog ? Une fois lancé dans cet univers qu’est la blogosphère, on réalise très vite le contraste entre ses idées et la réalité. On réalise à quel point les défis sont énormes, qu’on est tenté de tout laisser tomber.

Devenir blogueur professionnel n’est pas chose aisée, et quand le découragement s’invite, n’importe quel blogueur peut mordre à l’hameçon. Au tout début, on est plein d’enthousiasme, plein d’idées qu’on s’imagine bouleverser tout internet en un rien de temps.

C’est après des mois de rédaction, probablement sans une seule visite, qu’on commence à se rendre à l’évidence. C’est aussi à ce moment que beaucoup se disent que devenir blogueur professionnel ne leur est pas donné. Et pourtant pendant ce temps il y en a qui en vivent, et pour qui c’est un vrai métier.

Comment alors ne pas se décourager ? Nouveau dans le blogging ou pas, déjà je vais vous dire que devenir blogueur professionnel n’a rien d’impossible, qu’on ne vous mente pas. Mais cela n’est aucunement facile, retenez-le aussi. Internet est vaste, avec de nouvelles demandes chaque jour. Alors pourquoi les autres et pas vous ?

Lire aussi : Techniques pour bien positionner votre site web dans les SERP.

Demandez-vous pourquoi vous bloguez vraiment

Le mot clé ici c’est la Motivation. Vous voulez devenir blogueur professionnel, d’accord, mais pourquoi ? Il y en a qui se lancent pour impressionner leur amis(e)s du quartier, leur entourage. D’autres pour espérer subvenir à  leurs besoins financiers, après avoir entendu que le blogging serait rentable. Chacun le fait pour une raison que lui seul connait.

Après, il y en a qui le font par Passion. Si vous êtes dans cette catégorie, alors c’est déjà bien. Si c’est par passion que vous voulez devenir blogueur, cela veut dire que vous serez plus à même de persévérer malgré les difficultés. Sauf que la passion à elle seule ne suffit pas, vous allez devoir y consacrer du temps, de l’énergie.

Aujourd’hui sur internet tout le monde, ou presque, vous dira qu’il est pratiquement impossible de devenir blogueur professionnel dans un domaine sans inclure le facteur Passion. Euh bien c’est complètement faux, puisque le blogging et l’opportunisme ça marche bien aussi. Mais attention, cela ne veut aucunement dire que c’est facile. Ça implique énormément de choses.

Si c’est pour espérer subvenir à vos besoins financiers que vous vous êtes lancé, vous n’avez pas complétement tort. Mais alors vous devez vous armer de patience, mais pas que. Puisque si vous vous y prenez mal, cela pourrait ne rien vous rapporter même après un siècle entier de patience.

Demandez-vous pourquoi vous bloquez vraiment. Cela vous aidera à mieux fixer et vous concentrer sur vos objectifs, à mieux vous informer, vous armer pour les atteindre.

Lire aussi : Comment mettre à jour WordPress sur son site et sans risque ?

Informez-vous, apprenez, essayez de nouvelles choses, brisez les routines

Certains l’ont bien compris : ” la vie est un apprentissage qui ne finit jamais “. Devenir blogueur professionnel implique beaucoup d’efforts en termes d’apprentissage, auto-apprentissage ou pas. Si vous envisagez de vous lancer, prenez le temps de vous informer sur le domaine dans lequel vous voulez vous lancer, sur le blogging en général.

Cependant, n’attendez pas trop longtemps pour vous lancer. Vous n’apprendrez jamais tout, et donc ne perdez pas du temps à essayer de tout comprendre. En revanche, si vous êtes déjà dans le terrain, informez-vous chaque fois que vous en aurez l’occasion. Internet et le blogging évoluent constamment, et tout d’ailleurs.

Il se raconte énormément de choses sur le blogging. Lancez-vous et essayez pour voir ce qui est vrai, ce qui est faux. En même temps, ne vous limitez pas qu’à ce que vous entendrez, lirez sur internet. Le Blogging n’est pas une ligne droite, et donc essayez de nouvelles choses, bousculez les habitudes.

Vous entendrez que pour faire connaitre votre blog et devenir blogueur professionnel il faudra nécessairement vous inscrire sur un annuaire ou plusieurs, rédiger des articles invités sur des blogs ayant plus de notoriété, vous entendrez presque tout. Cela n’est donc qu’un exemple.

L’inscription sur un annuaire et la rédaction d’articles invités sont de bons moyens de se faire connaître, je n’essaie pas de dire le contraire. Cependant vous n’êtes pas obligé de passer par là. Si à côté de ce que vous entendez, vous pensez connaître un autre moyen pour faire ceci ou cela alors essayez-le. Usez de votre créativité, de votre imagination.

Fixez vos objectifs, vos priorités, en un mot : organisez votre travail

Devenir blogueur professionnel rime avec organisation de son travail. Vous ne ferez jamais tout en même temps, vous ne ferez jamais tout, tout simplement. Beaucoup de nouveaux blogueurs commettent l’erreur de se disperser, de vouloir toucher à tout. Le problème avec cette façon de procéder est que vous ne ferez jamais rien de la bonne manière.

A un moment donné vous vous retrouvez avec une tonne de tâches non achevée, ou mal achevées. Pour lutter contre cela, planifiez ce que vous estimez prioritaire. Que ce soit dans la rédaction, la publication d’articles, la maintenance du site ou toute autre tâche, restez organisé.

Chaque fois que vous aurez une idée d’une nouvelle chose à faire, notez-la. Munissez-vous d’un agenda, un bloc-notes dans lequel vous aurez à  le faire. Vous le savez probablement mieux que moi, plus les tâches à réaliser sont nombreuses, plus on omet quelques-unes. Les plus importantes parfois.

Vous pouvez palier à cela. En planifiant votre travail, rédigez une Check-list avec les tâches à effectuer, du plus au moins prioritaire. Chaque tâche achevée sera cochée, ainsi vous saurez quand vous aurez omis une tâche. C’est ma façon de procéder en tout cas. Si vous connaissez un autre moyen de maintenir votre travail organisé, n’hésitez pas à le mettre en pratique.

Lire aussi : Optimiser une base de données WordPress et gagner en performances.

Demandez de l’aide, faites-vous aider par ceux qui le peuvent

Il existe bien sûr des Self-made Blogueurs, mais au nombre de combien sont-ils ? L’autodidaxie est tout à fait possible si vous désirez devenir blogueur professionnel, mais si vous connaissez une ou plusieurs personnes pouvant vous aider, ne vous en privez pas. Vous avez probablement d’autres blogueurs dans votre entourage, demandez-leur de l’aide.

Je sais que la question pose souvent problème s’agissant de demander de l’aide, surtout que ce n’est pas à tout le monde qu’on se sentirait à l’aise de dévoiler ses limites. Mais pour un instant, essayez de vous dépasser. Approchez des personnes, pas forcément physiquement, pouvant vous procurer des conseils. Sur des forums, groupes de discussion sur les réseaux sociaux, peu importe où, demandez de l’aide.

Il existe probablement, dans votre entourage, des personnes ayant connus les mêmes difficultés que vous et pouvant vous venir au secours. Il peut s’agir d’autres blogueurs, influenceurs ou de toute autre personne ayant des connaissances par rapport à votre thématique. Ne vous privez pas.

Patientez, ne vous prenez pas la tête, lâchez la pression

Le manque de patience, voici alors la principale cause de découragement de nouveaux blogueurs. Comme je l’ai dit au tout début, ce n’est qu’une fois sur le terrain qu’on réalise l’écart existant entre ses idées et les réalités du blogging. Certains pensent que c’est une activité anodine, mais en ignorent tout.

Devenir blogueur professionnel demande de la patience. Si vous débutez en espérant rédiger un article et le voir le lendemain dans le top 3 sur une recherche Google, euh bien vous êtes mal parti. Mais ne vous découragez pas pour autant, cela a toujours prit du temps, énormément d’ailleurs.

Vous vous êtes fixé comme objectif une fréquence de publication de 4, 5, 6 articles par mois ? Ok. Mais ne vous prenez pas la tête si pour une raison ou une autre vous ratez de publier ou si vous remarquez que plusieurs mois après, votre meilleur article ne figure même pas dans le top 50 sur Google. Si vous vous mettez trop de pression, vous finirez par abandonner à coup sûr. Gardez un bon rythme de travail sans vous mettre la pression.

La plupart de blogs ont vu leurs trafics grimper après plusieurs mois de travail. Vous n’êtes donc pas premier à publier une dizaine, vingtaine, trentaine d’articles sans recevoir un seul visiteur. Ou peut-être vous êtes votre seul visiteur ! c’est aussi possible. On est aussi passé par là, rassurez-vous. Parfois on se demande si on est pas vraiment en train de perdre son temps.

Produisez un travail de qualité et lâchez la pression, c’est seulement ainsi que vous pourrez devenir blogueur professionnel. Évitez de comparer constamment votre blog avec ceux dans le même domaine que le vôtre, vous allez vous mettre encore plus de pression. Dans une certaine mesure cela vous aiderait à progresser, mais peut aussi être une vraie source de démotivation.

Travaillez votre contenu : Originalité, optimisez-le encore et encore

L’originalité et l’authenticité sont des facteurs très importants pour qui veut devenir blogueur professionnel. Un blogueur professionnel est quelqu’un qui inscrit sa signature sur le web. Faites de même en proposant des contenus originaux, en adoptant votre propre style de rédaction et votre propre manière de transmettre le message.

En plus de l’originalité et l’authenticité, soyez honnête. Proposez des contenus de qualité et répondant à un besoin donné des utilisateurs. Un contenu original n’est pas forcément celui imaginé par vous-même, parfois oui. Mais c’est aussi un contenu inspiré d’ailleurs, que vous aurez retravaillé, auquel vous aurez apporté une valeur ajoutée, votre empreinte.

Et alors, en parlant de l’optimisation du contenu ? En fait, si le blogging était une guerre, l’optimisation du contenu en serait le nerf. Beaucoup de nouveaux blogueurs se contentent de produire et de publier un contenu et basta, erreur fatale. Que vous misiez ou non sur le référencement naturel, l’optimisation du contenu est un passage obligé.

La toute première étape d’optimisation du contenu est le choix du mot clé. C’est peut-être parce que vous choisissez mal vos mots clés que vos articles ne sont jamais visibles même dans le top 50 sur des moteurs de recherche. Choisissez de bons mots clés et optimisez vos contenus sur ces mots clés.

C’est quoi les critères d’un bon mot clé ? Cette question pourrait faire objet de tout un article. Long traîne ou pas, optez pour un mot clé qui pourrait facilement être saisi dans le moteur de recherche par un utilisateur. Ça ne sert à rien de proposer un contenu que jamais personne ne cherchera sur internet.

Acceptez d’être concurrencé, concurrencez à votre tour

Pour devenir blogueur professionnel, vous allez devoir accepter de la concurrence et concurrencer à votre tour. De la concurrence loyale, je ne parle pas de concurrencer n’importe comment. Regardez ce que font vos concurrents et trouvez un moyen de proposer autrement, de proposer mieux.

Vous n’êtes probablement pas premier dans le domaine pour lequel vous avez opté. Vous vous dites que vous n’avez aucune chance, que vous ne proposerez jamais mieux que vos prédécesseurs dans le domaine, que vous ne vous démarquerez jamais ! Peut-être bien, peut-être pas.

Vos chances dépendent de votre domaine d’activité et de votre détermination. Il est vrai que certains poids-lourds se sont presque déjà approprié certaines niches, dans lesquelles il est quasi-impossible de faire la différence. Dans ce cas repositionnez-vous ou restez dans la même niche mais choisissez une branche plus précise.

Vous pouvez aussi opter pour un domaine moins courtisé, plus ciblé, mais là aussi faites attention. Ne choisissez pas un segment du marché dans lequel vous serez une référence, mais dont personne n’aura besoin. Encore une fois ça ne sert à rien de proposer un contenu que jamais personne ne cherchera sur internet, que personne ne consultera.

Analysez vos performances, mais attention ! Ne vous-y perdez pas

En parlant d’analyse de performances, je parle d’outils tels que Google Analytics, Search Console, Bing Webmaster Tools, etc. C’est bien si vous pensez souvent à analyser vos performances. Cela permet de prendre connaissance de comment les choses évoluent, de s’améliorer, mais peut être contre-productif, démotivant.

Faites donc attention, ne sur-analysez pas vos statistiques. Cela peut être une bonne raison de vous décourager et d’abandonner en ayant l’impression que votre travail est peu ou pas intéressant alors que non. Pour devenir blogueur professionnel, pour éviter de vous décourager, prenez du recul vis-à-vis de vos statistiques.

Je ne vais pas prétendre vous donner toutes les pistes pour devenir blogueur professionnel, il y en a tout un tas. Vous apprendrez beaucoup par vous-même, mais quel que soit votre secteur d’activité, j’espère que les quelques lignes de cet article vous auront été utiles.

Si vous désirez vous lancer, allez-y, et si vous êtes déjà dans l’arène et que vous n’envisagez pas de lâcher, alors foncez. Si en revanche vous pensez avoir mal choisi votre orientation, votre niche, il serait peut-être mieux de vous orienter autrement.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments